Comment faire son trou dans le monde de l’art ?

Pascal Robaglia, expert dans le domaine de l’art, vous propose ici un petit guide rapide, sans prétention mais en toute franchise, afin de vous aider à comprendre comment un artiste peut être mis en avant sur la scène artistique et voir son travail artistique reconnu. Commençons par les bases :

Se créer un portfolio

Chaque artiste qui veut se définir comme un professionnel du secteur ne peut négliger les aspects et les domaines qui gravitent autour de son « savoir-faire« , et doit soigner sa communication et ses relations interpersonnelles avec les autres artistes, curateurs, galeristes et collectionneurs.

Les meilleurs canaux sur lesquels se concentrer au départ sont ceux qui absorbent un large éventail d’utilisateurs : Facebook, Instagram, Pinterest et Flickr.

Mais l’objectif principal est de compiler votre portefeuille. La structure du portefeuille doit être conçue de manière à permettre la description du processus qui a conduit l’auteur à produire le contenu final, et ainsi à représenter pleinement votre carte de visite.

Une fois que vous avez créé votre portefeuille numérique, vous pourrez le partager avec les autres utilisateurs via vos canaux de médias sociaux et créer des albums papier à présenter aux galeries.

Exposer ses œuvres dans des galeries

Les galeries restent le principal point de contact entre l’artiste et le collectionneur ayant l’intention d’acheter les œuvres. Ils sont essentiels sur la scène artistique pour déterminer la réussite des artistes. Lorsqu’une galerie décide d’exposer les œuvres d’un auteur, ils reconnaissent implicitement sa valeur. Par conséquent, pour pouvoir entrer dans une galerie, il est nécessaire de disposer d’un corpus solide et attrayant sur le marché.

Mais il existe plusieurs types de galeries :

Le galeries d’art traditionnelles

Les galeries traditionnelles établissent une relation rentable et durable avec les artistes sélectionnés, en les représentants sur le long terme. Elles exercent une activité fondamentale de promotion et de mise en valeur des artistes par la publication de catalogues, l’organisation d’expositions et la prise de contacts avec divers organismes publics, y compris les musées.

Toutefois, compte tenu du coût initial élevé de l’ouverture et des investissements nécessaires, la plupart d’entre elles sont fermées au cours des cinq premières années d’activité, ce qui explique pourquoi elles ont tendance à accueillir des artistes déjà établis sur la scène artistique contemporaine.

Les galeries de marques

Elles ont les même caractéristiques que les galeries traditionnelles, mais ont plus de showroom dans les capitales mondiales de l’art et ont ainsi une influence déterminante sur les segments les plus élevés du marché.

Comment prendre contact avec une galerie d’art ?

Avant d’entrer en contact avec une galerie, que vous soyez déjà établi dans le milieu artistique ou que vous soyez un jeune artiste, vous devrez garder à l’esprit que les professionnels comme Pascal Robaglia sont très exigeants et en attendront beaucoup de vous. Pour mettre toutes les chances de votre coté,  renseignez-vous sur l’histoire de la galerie, les artistes qui y travaillent et les expositions récemment créées.

Armez vous de patience

Développer une relation stable et durable avec une gallerie d’art est une opération extrêmement lente en raison de sa haute valeur intrinsèque et extrinsèque. Obtenir un rendez-vous peut être une tâche difficile, sans parler de la concrétisation d’une véritable relation de collaboration et de travail. N’oubliez pas que la persévérance, alliée au talent, au professionnalisme et à la courtoisie sont les seules cartes dont vous disposez pour réussir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *